Section de Martigues

Section de Martigues
Accueil
 
 
 
 

Martigues. Douze commissions permanentes créées

Le Conseil municipal a voté la constitution de commissions intégrant l’opposition et présidées chacune par un(e) Adjoint(e).

Outre le débat d’orientations budgétaires, une trentaine de questions figuraient à l’ordre du jour du premier Conseil ordinaire de la mandature vendredi. Où l’on a beaucoup voté, notamment pour élire les représentants du Conseil municipal qui siègeront dans diverses instances : commission d’appel d’offres, commission de délégation de service public, CCAS, régie des pompes funèbres, Parc marin de la Côte Bleue, syndicat mixte de l’énergie des Bouches-du-Rhône (Smed), commission d’indemnisation amiable dans le cadre de l’aménagement de Jonquières-centre, Conseil d’administration du théâtre des Salins, Conseils d’administration des quatre collèges (Daumier, Gérard-Philipe, Wallon et Pagnol) et des deux lycées (Langevin et Lurçat), Conseil de surveillance de l’hôpital, association pour l’animation des centres sociaux, Semivim, Semovim, Société publique locale événementielle et touristique…

En outre, 12 commissions municipales permanentes ont été créées : chacune sera présidée par l’adjoint en charge de la délégation et comprendra 13 élus. Les deux Groupes d’opposition seront représentés dans ces commissions avec un Conseiller municipal pour chaque Groupe. Cette question n’a pas suscité d’intervention de la part de l’opposition, contrairement à la fixation des indemnités de fonction allouées au maire et aux adjoints à laquelle le porte-parole du Groupe FN, Cyril Martinez, s’est opposé jugeant qu’« en période de crise, il était anormal d’augmenter les indemnités des élus de Martigues ». L’élu FN, qui a cité l’exemple du « Maire Front de gauche de Grenoble » (en fait un Maire EELV qui a fait alliance avec une partie du Front de gauche, celui-ci étant divisé sur ce scrutin municipal), ignore-t-il le fonctionnement particulier des élus communistes et apparentés qui reversent leurs indemnités à leur formation politique ? Cette intervention « ne m’émeut pas », a relevé pour sa part Gaby Charroux qui a indiqué par ailleurs que la ligne budgétaire pour les frais de représentation du Maire « n’a jamais été utilisée lors des trois dernières années » et qu’« il en sera de même en 2014 ».

La Marseillaise, le 23 avril 2014

Douze adjoints… plus quatre

§  Henri Cambessédès, Premier Adjoint : administration générale, Conseil municipal, centre funéraire, développement numérique

§  Eliane Isidore : sports, activités de loisirs et de plein air, littoral

§  Florian Salazar-Martin : culture, droits culturels et diversité culturelle

§  Sophie Degioanni : urbanisme et cadre de vie

§  Annie Kinas : enfance, éducation, droits de l’enfant, familles et solidarités familiales

§  Alain Salducci : tourisme, manifestations, agriculture, pêche, chasse et commémorations

§  Linda Bouchicha : jeunesse, emploi, formation et économie locale

§  Patrick Cravéro : travaux et commande publique

§  Roger Camoin : déplacements, circulation, sécurité routière, stationnement

§  Nathalie Lefebvre : démocratie, vie associative, habitat, maisons de quartier

§  Alain Lopez : sécurité publique, sécurité civile, prévention, accès au droit

§  Saoussen Boussahel : commerces et artisanat

Adjoints de quartier : Nadine San Nicolas (La Couronne-Carro), Odile Teyssier-Vaisse (Saint-Julien, Saint-Pierre et Les Laurons), Franck Ferraro (Lavéra) et Loïc Agnel (Croix-Sainte et Saint-Jean).

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.